Le blog de la Data Quality

ecommerce
Tous les indicateurs du ecommerce français sont en hausse, malgré une conjoncture relativement incertaine. C’est en tout cas la principale conclusion du dernier rapport de la FEVAD, qui explique que « tous les voyants semblent au vert ». Ainsi, pour le deuxième trimestre 2023 :  Le chiffres d’affaires a gagné 8.3 % sur un an, s’établissant désormais à 39.3 milliards d’euros Le nombre de transactions a progressé de 5.3 %, avec 571 millions d’opérations enregistrées Le pan
sécurité de paiement
Décidément, la parenthèse pandémique a définitivement ancré le e-commerce dans le quotidien des Français. En 2022, ils ont dépensé plus de 147 milliards d’euros en ligne, soit un taux de croissance de 13.8 % dans une conjoncture pourtant compliquée (Fevad). Dans le détail, chaque Français réalise, en moyenne, 54 achats en ligne par an pour un panier moyen de 54 €. Et les entreprises s’y mettent aussi, puisque les acheteurs du B2B se disent désormais plus enclins à achete
black friday
Le Black Friday, c’est quasiment 750 millions d’euros de chiffre d’affaires cumulé dans l’Hexagone, avec une progression des ventes de plus de 127 % en comparaison avec la moyenne d’octobre, mois qui précède généralement les offres du vendredi noir. Vous gérez un e-commerce et vous souhaitez profiter de cette période très attendue par les Français pour finir l’année en beauté ? Voici 3 conseils ULTIMES pour tirer votre épingle du jeu. 1 La segmentation affinée pour hyper
black friday
En une décennie, la France est passée d'un observateur distant de la frénésie du Black Friday à un acteur européen majeur de cette effervescence commerciale. Si pour les consommateurs, la dernière semaine de novembre est synonyme d’offres irrésistibles, elle représente pour les commerçants un défi logistique et opérationnel assez colossal… tout en étant l’occasion de maximiser les ventes en novembre avant la période des fêtes, histoire de boucler l’année en beauté. Parmi
Plus de deux-tiers des Français déclarent lire et conserver les courriers qu’ils reçoivent à travers des campagnes de marketing postal, soit 5 fois plus que le taux d’ouverture moyen des emails. C’est en tout cas la principale conclusion d’un sondage TNS Sofres – Mediapost, qui documente les performances solides du mailing, un canal pourtant jugé « obsolète » par certains à l’ère du digital. Et si votre performance commerciale n’attendait qu’une campagne de mailing ronde
e-commerce - data
Dans la chaîne de distribution moderne, chaque étape, de la commande à la livraison, est interconnectée, enchevêtrée. Il suffit d’une donnée incorrecte (email, adresse postale, numéro de téléphone) pour entraîner une cascade d’erreurs coûteuses qui entament votre image de marque, votre compétitivité et votre performance commerciale. Dans cet article, Data Enso détaille les points de vigilance Data dans la chaîne de distribution et vous propose un cas client pour quantifi